AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (aria) ☆ dance little liar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

Dim 27 Déc - 3:15

Ariadna Sedzierska






identité

Nom : Anastasia, prénom signifiant « née une nouvelle fois ». Elle est tel le phénix, elle renait toujours de ses cendres. Après si vous préférez y voir la Anastasia du dessin animé, à votre guise mais sachez qu’elle n’a absolument rien d’une princesse amnésique. Ariadna en second prénom, la version ukrainienne du prénom Ariane, la fille de Minos dans la mythologie grecque. Elle se fait d’ailleurs appeler par son second prénom depuis qu’elle a débuté sa carrière aux Etats-Unis. Nikolaïevna. Tout simplement parce que son père s’appelait Nikolaï et que c’est la tradition ukrainienne de décliner le nom de son paternel. Oui, Anastasia Nikolaïevna, comme la princesse russe, ses parents ont un sens de l’humour très fin. Sedzierska, nom ukrainien d’origine polonaise.

Date de naissance : 26 décembre 1996, 19 ans.

Lieu de naissance : Kiev, Ukraine. À savoir que la demoiselle est ukrainienne par son père, et serbe naturalisée russe par sa mère et qu'elle possède également des origines polonaises et des philippines. Un mariage ukrainien/russe, situation beaucoup plus courante qu’on ose bien l’imaginer même si l’actualité montre bien à quel point ce n’est pas forcément la joie entre les deux nations. La jeune fille tient par ailleurs son physique des origines serbes et philippines de sa mère, autant dire qu’il est parfois difficile de s’y retrouver dans la famille Sedzierska.

Profession : Danseuse professionnelle depuis qu'elle sait se tenir sur ses deux jambes. Elle excelle aussi bien en danse classique que dans les danses de salon et s'est notamment illustrée dans pas mal de compétitions jusque-là. La brune a également fait des apparitions dans des clips vidéos et s'est convertie en chorégraphe pour plusieurs films, séries et shows en tout genre sur la côte ouest. Enfin en parallèle, elle finit ses études à Juilliard.

Orientation sexuelle : Bisexuelle, elle aime la diversité et ne se refuse rien. Certains diraient même qu’elle fait dans l’abus, ce qui pousse d’ailleurs Ariadna à continuer de plus belle, pour le plaisir de déranger. Puis elle a surtout besoin de se changer les idées. Du moins c'était avant de rencontrer un certain mexicain.

Situation amoureuse : Techniquement, elle est fiancée. Disons que c’est compliqué et qu’elle a dû plaquer son promis en même temps qu’elle s’est enfuie de Russie. Dans sa tête, elle est libre comme l'air, elle n’est plus d’humeur à se mettre dans de longues relations.
caractère

fairplay; grande sportive; combative; idéaliste; naturelle; justicière se prenant un peu trop pour batgirl; affreusement sarcastique; rebelle je m'en foutiste dans l'âme; n'a aucun filtre et ne prend donc aucune pincettes; sur la défensive et ne fait donc confiance qu'à très peu de personnes, reste secrète la plupart du temps; très perfectionniste, voire même trop.


autres choses à savoir

La demoiselle se lève tous les matins à 5h30 pour commencer ses entraînements le plus tôt possibles, et ce même pendant les vacances et aux lendemains de soirées + elle ne fonctionne qu'à la caféine, la tequila et aux sucreries, excluant tout le reste + lorsqu'elle n'est pas sur le parquet, elle trouve le moyen de se dépenser dans les rues, que ce soit en se battant ou en faisant son jogging + elle a absolument horreur du dessin animé Anastasia et c'est en partie pour arrêter les comparaisons avec la protagoniste de l'histoire qu'elle a décidé de se faire appeler par son second prénom + elle est complètement fan des félins et canins et s'amuse bien souvent à faire la conversation à tous les chats et chiens qu'elle croise en chemin + elle ne passe pas une journée sans chanter à tue-tête et à danser toute seule dans son coin sur du reggaeton et les derniers tubes de Romeo Santos, même si elle n'aime pas tellement l'avouer.

liens recherchés

Bon bah, là, tu mets ce que tu veux, en fait. Des idées de liens ça peut être sympa pour ceux qui passent par ici et cherchent à faire partie des tiens, hein.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 27 Déc - 3:16




dream girls

Vermeer, Hecate - damn you're such a
description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien

Jaskolski, Katya - she needed a superhero, someone to save her
Les deux jeunes femmes se sont rencontrées le soir, dans la rue. Ariadna rentrait d'une représentation de danse, et Katya terminait tout juste son service, parlant en ukrainien à l'un de ses collègues. Et bien évidemment, Ariadna l'a entendu et lui a jeté un coup d’œil curieux, ravie de voir qu'elle n'était plus la seule ukrainienne de Los Angeles. Elle ne s'est pas tout de suite arrêtée, attendant de repasser plusieurs fois devant l’établissement où elle l’avait croisée avant d'avoir enfin une bonne occasion de se manifester, ce qui ne tarda pas à arriver lorsque Katya se fit agresser dans la rue par des clients un peu trop insistants. Et Ariadna n'a pas hésité une seule seconde pour se manifester et leur foutre la pâtée. Car oui, la jeune fille se bat souvent dans la rue et n'a pas peur de se battre pour les bonnes causes et pour rétablir la justice. Puis Katya l'a remerciée et les deux brunettes ont commencé à parler de l'Ukraine (les parents d'Aria sont des opposants au régime qui ont été emprisonnés pendant les premières émeutes) et de la situation de Katya aux Etats-Unis. Une confiance mutuelle s'est rapidement installée entre les deux et Ariadna a refait une démonstration de ses talents dans le combat à plusieurs reprises devant la belle brune qui ne peut s'empêcher d'être admirative et de voir en sa jeune amie le superhéros qu'elle attendait depuis toujours. Et Ariadna lui a donné la force de se battre, de dénoncer le trafic à la police en s'assurant la non-expulsion, et de partir après avoir récupéré son passeport et autres affaires qu’on lui avait confisquées pour l’empêcher de quitter le réseau. Alors bien qu’Ariadna n’ait pas attaqué directement tout ce trafic, elle a été la clé permettant à la jeune femme de se battre et de dénoncer le réseau. Elle lui est très reconnaissante et c’est maintenant à son tour de l’épauler. Elle lui a permis de se trouver une place au Windsor’s Love Palace avec elle en jouant les back up singer/dancer, et la soutient dans sa grossesse là où tout le monde lui a tourné le dos. Puis Ariadna lui a même promis de faire d’elle la nourrice du gamin pour lui assurer une porte de sortie dans le monde du showbiz, ce n’est pas encore ça mais elle finit par voir le bout du tunnel…

Coady, Raven - don't be jealous of my boogie
Ce n'est pas tellement que Raven déteste vraiment Ariadna, mais on ne peut dire qu'elle l'adule non plus. Que voulez-vous, elle ne la sent pas et reste un brin jalouse de la relation qu'elle peut avoir avec son frère et les autres drag queens du Love Palace. Car si Raven doit partager la scène avec son frère juste pour un seul numéro une fois tous les 36 du mois, il semblerait que miss Ariadna ait une place assurée sur la scène du club et ce quand bien même elle serait enceinte, à dix-neuf ans. Et Raven a beau jouer les filles je m'en foutiste qui ne s'en préoccupe pas, elle n'aime pas bien la relation qu'elle peut avoir avec les autres et surtout la demande qu'elle arrive à produire auprès des fans du club. Puis ok, Ariadna danse bien, semble avoir une histoire quelque peu inhabituelle et compliquée, ne chante pas faux, n'est pas moche et sait plutôt bien dominer une scène, mais eh faut arrêter deux minutes. Cette fille ne mérite pas toute l'attention qu'elle arrive à récolter et reste la principale rivale de Raven. Car on ne va pas se mentir, il n'y a pas assez de place pour deux pour devenir la jeune fille de vingt piges qui veut percer et se faire une carrière digne de son nom. Et ce encore moins dans un club dominé par les drag queens... Du côté d'Ariadna, elle sent bien que la demoiselle ne peut pas la sentir et elle doit bien reconnaitre que sa rivale a du talent, mais ce n'est pas suffisant pour la convaincre de partager la scène avec elle un jour, elle risquerait de se faire voler la vedette... Puis à ses yeux Raven est beaucoup trop rongée dans ses combats intérieurs pour réussir à se faire véritablement un nom. Alors entre temps les demoiselles continuent à se livrer un beau petit combat de divas en proclamant qu'elles sont plus talentueuses que l'autre. Pourtant si elles mettaient leur fierté de côté, elles auraient probablement plus de chance d'aboutir à quelque chose sur scène, de faire une meilleure impression en étant soudées. Mais non, pour elles ce n'est qu'une question de savoir qui gagnera la bataille.

Enders, Alix - feed the trolls
Alix a eu un énorme coup de cœur pour Ariadna, une étudiante étrangère transférée d’une grande école russe à Juilliard, et dont elle avait vu la vidéo de candidature en même temps que son père. C'est simple, Ariadna est belle, intelligente, elle n'a peur de rien et a une force incroyable que peu de personnes de dix-neuf ans possèdent. Et de son côté Alix n'a pas besoin de grand-chose pour être séduite. Alors forcément, Alix n'a pas hésité une seule seconde à s’émerveiller devant la performance de la demoiselle et à appuyer sa candidature auprès de son père qui était d’abord réticent à l’idée de faire une exception de transfert en plein milieu de l’année pour Ariadna. Puis une fois l’ukrainienne à New York, les deux jeunes filles ont eu l’occasion de se rencontrer plusieurs fois à Juilliard et sont devenues rapidement amies, Alix s’extasiant toujours autant devant la beauté de la danse de l’ukrainienne, et Aria étant fascinée par les dessins de la française. Et autant dire qu’elles étaient toutes les deux ravies de voir qu’elles se retrouveraient à Los Angeles, Ariadna ayant été choisie pour assurer la représentation de l’École sur la côte ouest avec un groupe très restreint d’élèves. Et si cette amitié semble parfaite sous tous les rapports, Alix est pourtant loin de se douter du passé de son amie et commencent à saturer de ses cachoteries et de ses excès même si au final elles passent toujours du bon temps ensemble. Ariadna apprécie la simplicité d'Alix, sa spontanéité et la manière qu'elle a de s'exciter sur des détails que personne ne prend le temps de remarquer. Mais malgré l'affection sincère qu'elle porte à la française - Alix étant d'ailleurs de loin sa meilleure amie -, Ariadna n’arrive pas à s’ouvrir et à dévoiler une part de vulnérabilité, ne se confiant que sur des bribes de son histoire qu'à cause de l'alcool ou autres substances qu'elles prennent en soirées, au plus grand désespoir d'Alix qui est pourtant prête à quasiment tout pour sa meilleure amie et qui aimerait la percer à jour une bonne fois pour toute. La belle sait seulement que son amie est fiancé avec un pseudo français réalisateur fortuné mais elle n'y croit pas et elle commence à en avoir marre de voir revenir Ariadna avec des bleus de partout, commençant à envisager le pire. Son histoire l'intrigue, et le silence de son amie sur le sujet ne l'aide pas à lâcher l'affaire. Le bon côté des choses reste le fait que tout ce mystère l'inspire pour son héroïne de BD, elle n'a pas tout perdu...Mais une chose est sûre, elle risque de ne pas très bien prendre l’histoire de la grossesse d’Aria…

Samantha - it's too late to apologize
description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 27 Déc - 3:16




dickheads

Ferrera, Sammy - daddy's not that cool
description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien description du lien

de la Fresnay, Voltaire - fiancé, bully
Depuis la mort de sa femme il y a maintenant trois ans, Voltaire a perdu tout intérêt pour les relations amoureuses, ce qui ne l'empêchait pas d'aller voir toutes les femmes qui l'intéressaient quand il le voulait. Pourtant, lorsqu'il a fait la connaissance d'Ariadna à Moscou, il a eu l'idée de se recaser officiellement. Non pas qu'il éprouvait quoi que ce soit pour l'ukrainienne, si ce n'est qu'elle était la parfaite couverture dont il avait besoin. Ariadna était sans un sou, elle avait besoin d'un toit. Et lui avait besoin d'une nouvelle vie pour se détacher totalement de l'ombre de Metchislav. Et avec la carrière montante de la brune, il ne pouvait espérer mieux pour être amené à côtoyer la crème de la crème. En fin de compte, c'était une alliance faite pour arranger tout le monde. Mais Ariadna n'était pas de cet avis et elle a profité d'être fraîchement fiancée et d'avoir accès à l'argent de Voltaire pour mettre les voiles. Autant dire que Voltaire était plutôt d'avis de la retrouver pour lui faire payer cette traîtrise au plus haut prix... Et maintenant qu'ils sont installés ensemble à Los Angeles, elle n'a pas d'autres que de se le coltiner toute la journée sur le dos. Et autant dire qu'il risque de ne pas très bien prendre le fait de ne pas être le père de son enfant contrairement à ce qu'elle va essayer de lui faire croire...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 12 Mai - 10:07

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 12 Mai - 11:06

Let's dance!
Pareil, t'avais des idées?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 12 Mai - 18:53

Eh bien, comme on est danseuse toutes les deux, on pourrait chercher de ce côté, non??
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Sam 21 Mai - 21:21

Absolument
Après elles ne font pas le même genre de danse j'ai l'impression, Ariadna a commencé dans la danse classique quand elle était petite et elle avait pour ambition de rentrer au Bolshoï. Après elle s'est diversifiée avec le jazz et tout, surtout depuis son intégration à Juilliard. Mais voilà, le hip hop n'est pas sa spécialité bien qu'elle connaisse des bases. Puis elle ne connait probablement pas Milan ou du moins son passage à America Got's Talent. Ensuite à voir, Ariadna est passionnée parce qu'elle fait et elle commence par tourner dans des clips et à participer dans plus de projets mais sa grossesse surprise et non-voulue (merci Samuel, car oui ce n'est même pas de son fiancé) risque de mettre un frein dans sa carrière et elle va très mal le vivre . Je ne sais pas trop comment Milan pourrait réagir face à une fille comme elle, talentueuse mais paumée et hantée par des choses qu'elle ne confie à personne (à savoir son passé en Ukraine et en Russie, le conflit entre les deux, l'emprisonnement de ses parents, sa fuite aux USA, etc.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 26 Mai - 1:07

Milan a commencé la danse par le ballet parce que sa mère en faisait donc elle a déjà une certaine base en danse classique ^^ Et quand ses parents sont décédés, alors qu'elle n'avait que 10 ans, elle a comme abandonné la danse classique, lui rappelant trop sa mère. Elle avait 14 ans (sachant que l'année suivant la mort de ses parents, elle a arrêté). Elle a suivi son frère dans le hip-hop alors qu'elle venait d'avoir 16 ans et s'y est plongé à corps perdu, ayant trouvé un échappatoire à son mal-être ambiant. C'est ce qui l'a aidé à remonter la pente. Maintenant qu'elle a tout ce qu'elle veut (un métier et une famille, en incluant sa petite-amie), elle se sent épanouie. Elle aurait voulu être ballerine comme sa mère mais c'est dans le hip-hop qu'elle gagne sa vie.

On peut imaginer que Milan et son groupe ait pu faire une conférence sur "comment réussir si on se donne les moyens?" (ou un truc du genre) ou un cours particulier de hip-hop à Julliard, il y a peu de temps. Et qu'on aurait pu se croiser à ce moment-là.

Après, je ne sais pas comment Milan pourrait réagir face à ta grossesse surprise. J'imagine qu'elle serait surprise (lol), surtout si Ariadna met la danse au premier plan. Milan est pareille sur ce point. La danse, c'est tout sa vie. Après, elle l'aiderait peut-être à faire un choix. Enfin, tout dépend à combien de mois tu en es.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Sam 28 Mai - 18:15

Ouh j'aime bien l'idée de la rencontre !
La conférence aurait eu lieu quand Ariadna était encore à New York du coup, Juilliard n'a pas d'accroche à proprement parler à Los Angeles même si elle finit ses études sur la côte ouest . Mais une rencontre avant qu'elle parte me tenterait bien, Aria ne la connaitrait pas d'avant et vu qu'elle n'est pas très hip hop à 100% elle serait un peu passée à côté de la conférence je pense. Surtout que la question de la réussite pour elle, ce n'est pas quelque chose à laquelle elle pense directement, elle a confiance en son talent et aussi bien que son passé à l'école de Moscou que son statut à Juilliard la conforte dans son idée qu'elle réussira dans la vie . Enfin du coup elle aurait pu être assez sceptique ou quoi face au discours de Milan, à voir comment elle aurait pu réagir. Et en apprenant qu'elle ait fait du ballet, le sentiment se serait renforcé du côté d'Aria, simplement parce qu'elle a du mal à faire confiance aux autres. Enfin elle serait vraiment neutre voire indifférente à Milan sauf si elle lui donne l'occasion de se détendre et de partager un truc avec elle.

Quant à la question de la grossesse, ça pourrait jouer une fois qu'elles se revoient à L.A ? Parce que Milan verrait une Ariadna plus vulnérable, fragile et dans la merde et pour le coup la question de son avenir lui reviendra en pleine figure. Après elle va garder l'enfant mais ça va être le bordel dans sa vie et elle a peu de personnes sur qui se reposer, voire aucune pour le moment .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
(aria) ☆ dance little liar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le règlement du Liar Game !
» [Cimetière] Le Bureau du Liar Game Tournament viendra chercher son argent... par tous les moyens.
» Castlevania : Aria of Sorrow [GBA]
» Aria
» Présentation d'une folle : Aria Stranger *-*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WTFH :: archives :: Don't you remember? :: Fiches de présentation et fiches de liens-
Sauter vers: