AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 WHEN THE DARKNESS IS HERE, HELL IS THE NEXT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

Ven 6 Mai - 12:53

SAWYER K. PETERSON






identité

Nom :Sawyer Kane Peterson

Date de naissance : 22 ans, 9.11.1993

Lieu de naissance : Manhattan, New York City.

Profession : Etudiant dans l'audiovisuel

Orientation sexuelle : Les deux bichons, mais je ne le sais pas encore

Situation amoureuse : Je suis pris mais pour faire genre tahu

Groupe : HURRICANE DRUNK
caractère

bagarreur + froid + têtu + renfermé + surprotecteur + peureux + impulsif + téméraire + impatient + agressif + arrogant + confiant + égocentrique + obsessif + déterminé + passionné + envieux


autres choses à savoir

Je me suis enfui du centre psychiatrique où j'étais interné suite à l'annonce de la mort de mon meilleur ami, de plus je refuse le fait que je sois attiré par le hommes puisque j'ai été élevé dans une famille texane. Pour ce qui est de mes secrets, il faut qu'on se connaisse un peu plus.

et toi ? t'es qui ?

prénom/pseudo : camillemglxo
âge : 20 y.o
d'où tu nous viens : île de france
comment t'es arrivé là :  alan, il à fait un scénario et puis bah j'ai cliqué et puis après bah...j'ai craqué
ta présence ici : je compte venir trois jours par semaine, peut-être plus si je me remets bien dans la bain des rpg

avatar : josh hutcherson crédits des gifs: tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 6 Mai - 12:53





histoire


Sawyer c'est un peu comme un gentil connard, mais plus connard que gentil. Ce n'est pas le genre de type que tu peux aborder facilement, en général vous aurez le droit à un regard qui n'était pas très chaleureux suivi d'un froncement de sourcil qui voudra tout simplement signifier : casse-toi, tu me fais clairement chier. Ça n'est pas non le genre de gars à meubler une conversation, ni à faire ami-ami pour avoir un entourage sociable, il n'est pas quelqu'un de sympathique. Tu ne sais jamais s'il va te bondir dessus ou t'arracher la tête. Si tu es son ennemi, il est plutôt préférable que tu ne le croises pas trop souvent, il a souvent les nerfs à vif à vrai dire et pour un rien. La vie n'est pas un cadeau pour lui, c'est plutôt un tas de merde qu'on aura balancé par-dessus le mot : bonheur. Il est le cliché même du Texan, viril, misogyne, il pourra rire à n'importe quelle blague dont le niveau ne volerai pas bien haut, à condition que vous sachiez le faire rire évidemment, ça n'est pas un talent qu'on donne à tout le monde. Ne lui parlez pas de sa famille, c'est un sujet très délicat...

FLASHBACK , le 7.11.2000

“ Le repas du soir c'était un peu comme un jugement chaque soir, un rappel aux sources. Je ne savais pas bien ce que je foutais sur une chaise à appréhender le regard de mon père, ses moindres paroles, ses gestes. En général à 19 h 30précise je devais être assis sur ma chaise, sous aucun prétexte je ne devais aider ma mère à faire le dîner, ô grand jamais je ne devais mettre la table ou la débarrasser, je suis un mec c'est les femmes qui se chargent de ce boulot. La télé était toujours branchée sur la même chaîne d'informations et je faisais toujours semblant de la regarder pendant que mon père commentait, en général c'était soit des insultes, des commentaires vides de sens et d'intérêt et on pouvait dire que ça résumait ce qu'il était. À 19 h 45 le dîner devait être servi sur la table, sauf que ce soir-là le dîner était trop cuit. Alors que ma mère servie mon père qui lui n'avait pas prêté attention à ce que ma mère avait préparé mangea machinalement ce qui avait dans son assiette puis recracha tout immédiatement. « SALE PUTE, T'ES MÊME PAS FOUTU DE FAIRE UN REPAS MANGEABLE ! » dit-il d'un ton très calme et chaleureux, en balançant son assiette à travers la pièce puis il pris délicatement le col du tee-shirt de ma mère pour venir lui cogner avec beaucoup de tendresse son visage. J'étais et je serais toujours quelqu'un de très ironique. Je ne pouvais rien faire, sinon je prenais le double d'autant plus que ma mère trouvait ça juste. Pendant ce temps je m'arrêtais de manger et tournait la tête pour ne pas regarder ce tableau magnifiquement peint. Mon père pris mon col de tee-shirt et hurla de regarder ce qu'il avait fait puisque c'était comme ça qu'il fallait traiter sa femme pour qu'elle le respecte. Je regardais sans vraiment regarder, j'étais complètement stoïque il y avait deux options à ce comportement : soit il me lâcherait et continuerais avec ma mère soit j'avais le droit à la même tendresse de sa part. Autant vous dire que ce soir-là, mon père avait été très tendre avec moi. ”

Revenons à nos moutons, Sawyer cette personne à qui la vie avait clairement envoyé chier. Les histoires de famille ça n'était pas vraiment son fort, être frappé c'était un agissement naturel, il ne savait pas communiquer autrement que par la violence, durant toute sa scolarité il était continuellement convoqué pour violence envers ses camarades, problème de comportement et d'agissement envers les professeurs et les élèves. Son père l'engueulait devant le corps enseignant , mais une fois rentré il le félicitait parce que ce n'était pas une tapette qui se laissait faire. Les résultats scolaires, ses parents s'en foutait tout ce qu'il cherchait c'était un bon niveau sportif, pour être un vrai mec, seulement lors du rendez-vous avec la conseillère d'orientation elle leur avait bien spécifié que les résultats dans toutes les matières confondues étaient nécessaires pour pouvoir avoir accès à des études supérieures sportives. Le lendemain son père lui avait balancé ses bouquins à la gueule pour lui dire d'être le meilleur à l'école sinon, il savait ce qu'il l'attendait. Il avait dû rattraper tout le retard dans sa scolarité et après des mois à s'acharner il finit par atteindre la moyenne, il lui aura fallu plus d'un an et demi pour pouvoir avoir un niveau très correct et bien évidemment il avait du se débrouiller seul et redoubler d'effort même après avoir rattrapé son retard pour garder le rythme. A l'âge de 12 ans, Sawyer se passionna pour filmer des paysages et des plans magnifiques, il rêvait de voyager, de prendre des photos à travers le monde entier. Il se rendait souvent à la bibliothèque prétextant des révisions approfondis, pour pouvoir monter des vidéos au début c'était complètement amateur puis au fur et à mesure des mois il commençait vraiment à se passionner pour cet art là. Ce qui nous amène à cet après-midi pour il avait fini plus tôt et était donc rentré chez lui étant donné qu'il n'avait pas d'ami il ne pouvait pas profiter et mettre à contribution cette après-midi pour sortir avec des amis. Il était rentré sur la pointe des pieds ne voulant pas se faire entendre, mais il fit surpris en entendant des ébats sexuels de deux personnes , mais qui visiblement ne pouvait pas venir de son père puisqu'il travaillait. Il monta sur la pointe des pieds, jusque dans la chambre de ses parents, il ouvrit la porte avec fracas et trouva sa mère et un autre homme que son père dans le lit conjugal il referma la porte aussitôt et descendu les escaliers à vive allure. Ce qui se suivit des pas de sa mère, il enfila ses chaussures, mais sa mère le rattrapa, un drap autour de son corps. Elle le supplia évidemment de ne rien raconter à son père, mais Sawyer vu une opportunité. Il garderait le silence, si et seulement si sa mère lui offrit du matériel vidéo ainsi qu'un ordinateur.  Les négociations ne fut pas très longue. Sawyer avait un avantage et un moyen de pression sur sa mère. Vous le trouvez horrible et sans cœur? Ce que vous ignorez c'est que la mère de ce jeune homme n'a cessé de lui répéter que la plus grande erreur de sa vie avait été d'avoir un fils comme lui, qu'il n'arriverait jamais à rien, le jour où il atteindrait la majorité elle le mettrait dehors. Sa mère n'était pas une enfant de cœur, combien de coups de divers objets Sawyer avait pu se prendre, il ne pouvait pas les compter en une seule journée. Il rencontra Alex, un jeune homme absolument incroyable, c'était son premier et unique ami, leur rencontre fut tout aussi bête que n'importe laquelle, un exposé de classe obligea le jeune homme à communiquer avec une personne extérieure, au début c'était complètement laborieux. Les discussions avec des êtres humains n'étaient pas son fort, mais cela ne dérangeait pas Alex puisque, il n'était pas bavard non plus. Finalement, une amitié improbable et incroyable se créa entre eux, il passait la plupart du temps avec lui, après les cours Alex le raccompagnait chez lui et ce n'est qu'un an après que Sawyer lui avoua ce qui se passait réellement chez lui, les bleus, les absences à répétitions, Alex ne l'avait pas pris en pitié mais l'avait plutôt rassuré en lui disant que même s'il ne pouvait rien faire il le soutiendrait et il serait là pour le soigner quand ça n'irait pas, il l'avait absolument compris. Il ne voulait pas la pitié des gens, mais juste une oreille et une aide quand il en demandait. Jusqu'à présent la sexualité de notre jeune brun n'était pas un sujet qui l'intéressait plus que ça. Seulement les années passaient et son géniteur ne cessait de lui répéter que pour devenir un homme il fallait passer entre les cuisses de plusieurs filles, seulement il n'en était rien pour Sawyer, il ne voulait pas le faire avec qui que ce soit. Il menti à son père en lui disant que c'était fait, mais la réalité était tout autre.

FLASHBACK le 25.5.2008

“ Notre jeune protagoniste était son ordinateur, il était environ trois heures du matin et il cherchait des renseignements sur la description d'une relation sexuelle entre un homme et une femme, pour vous faire simple il regardait des films pornographiques. Ça n'était pas la première fois que ça se produisait mais, ce qui changea des autres soirs c'est qu'il était tenté de cliquer sur une autre catégorie, celle qui donnait accès aux vidéos pornographiques gay. Il passa donc alors en navigation privée puisque si jamais son père prenait son ordinateur et qu'il trouvait ce genre de site sur son ordinateur...c'était fini pour sa vie. Il retira ses écouteurs et entendit ses parents ronfler, il les ré-enfonça dans ses oreilles et pris d'une curiosité malsaines en regarda une... puis deux et trois, il finit par être excité, mais dans le refus catégorique d'admettre cette idée il ferma violemment son ordinateur. Impossible pour lui d'être attiré par les hommes, il ne comprenait pas ce qu'il se passait en lui et se promit de ne jamais recommencer ça...jusqu'au lendemain où il céda à la tentation et il n'y avait que ce genre de vidéo qui pouvait lui procurer la sensation qu'il éprouvait. Il était attiré par les femmes, mais une part de lui voulait aussi être attiré par les hommes. A chaque fois il se détestait d'avoir fait ça. Il ne voulait pas en parler à Alex non plus...personne ne devait savoir.

Le compromis qu'il avait passé avec sa mère était une chose avec laquelle il jouait énormément et cette fois-ci la demande fut tout autre, il ne voulait plus faire des études sportives, mais étudier dans l'art. Le monde de la vidéo le passionnait et sa mère devait convaincre son père de le faire sinon il avouerait tout. Seulement les choses ne s'étaient pas passées comme prévu et ce fut un désastre totale, le jeune homme avait eu le crâne fracturé et sa mère s'était fait briser deux côtes, sous le coup de l'énervement Sawyer balança sur sa mère avait un amant, finalement les urgences avaient dû se déplacer ce soir-là. Il ne s'en sortis pas si mal, mais la mère du jeune garçon avait dû faire un séjour d'un mois à l'hôpital et avait perdu un enfant qu'elle portait depuis deux mois. Le jour qui suivi l'accident, son père avait fait envoyer à la morgue l'amant de sa mère. Personne ne sut pourquoi et on parlait d'un suicide. ”


Les pulsions sexuels du brun devenait de plus en plus incontrôlable et l'interdit lui tendait les bras chaque jour. Pendant plusieurs mois il s'était imaginé faisant l'amour avec divers hommes, les femmes étaient pour lui un acquis. Il voulait braver l'interdit, faire la chose la plus excitante de sa vie. A maintes reprises il avait été tenté de payer des hommes pour pouvoir assouvir son désir, mais ça n'était pas la même chose que d'être en présence d'un inconnu et de se sauter sauvagement dessus comme des bêtes répondant à leur instinct primaire. Étant donné le comportement de Sawyer, il devait consulter un psychologue plusieurs fois par mois, l'école avait jugé nécessaire de faire suivre un tel cas. Il était affalé sur une chaise en fer inconfortable, attendant que son heure vienne. Il entendit des pas arriver, mais ne prêta pas attention à la personne qui se trouvait à quelques mètres de lui, jusqu'à ce qu'il sente son parfum, enivrant, doux, délicat il leva la tête et posa ses yeux sur lui, Alan. Il n'avait pas pu le quitter des yeux pendant plusieurs minutes, le couloir était silencieux. Une tension naissait et s'amplifiait au fur et à mesure des secondes qui passaient. Sa respiration accélérait et les muscles de sa mâchoire se contractait sous l'effet du désir. Le moment rêvé. Il ne pouvait plus attendre une seule seconde, il se leva et embrassa à pleine bouche le jeune homme en face de lui, son parfum était plus intense, sa peau était douce, ses lèvres il aurait pu les embrasser pendant des heures, mais au lieu de ça il préféra lui mordre. Les minutes qui suivirent, ils les passèrent dans les toilettes où Sawyer s'était complètement laissé aller, il avait abandonné son lui intérieur qui voulait qu'il soit comme son père. Après des mois et des mois de tentation il avait fini par céder, mais il y avait bien une chose qui allait plus vite que la lumière, les rumeurs. On avait entendu les deux hommes. Il ne fallut pas longtemps pour que Sawyer soit pointé du doigt, mais pour une fois il se sentait lui aux côtés d'Alan. Il se sentait libre et sans aucun jugement. Seulement cet effet n'a été qu'un court instant, puisque premièrement il devait le cacher à Alex son meilleur ami même s'il savait qu'il était homosexuel, il ne voulait absolument pas admettre qu'il était bisexuel. C'était pour lui qu'une part de lui qui finirait par disparaître, une expérience curieuse de la vie ,  mais aussi un moyen de taper sur les nerfs de son paternel. Il devait éviter Alan, mais cela fut impossible quand Alex et ce dernier se mirent en couple. Il se mit immédiatement à le détester , mais le désir ne devenait que plus dangereux, la tentation venait de vraiment quatre pas en avant.  

FLASHBACK

“ Une matinée rayonnante, un été qui promettait une canicule au summum. Seulement ce ne fut pas les délicats rayons du soleil qui réveillait le jeune homme, ni les chants des oiseaux, ni encore son horloge interne qui faisait son travail. Les mains rugueuses de son père l'avaient extirpés de son lit et une fraction de seconde et avait habilement frappé son doux visage haineux. Pendant près d'une demi-heure, le jeune Sawyer se fit frapper sur tous les membres de son corps, il tentait de respirer dans son propre vomi quand son père pointa une arme sur son fils. « Dis-le que tu n'es pas une pédale. » un sourire à peine visible se dessina sur le visage du brun, il put lever son majeur gauche en direction de son père, qui lui cogna la tête contre le rebord de son bureau et foutu en l'air son matériel de vidéo. Il savait que ce jour arriverait il avait déjà donc emmené le vrai matériel chez son meilleur ami Alex, ça n'était que du factice. Il tira son fils par les cheveux et le mit à genoux. « Dis-le maintenant ou je t'envoie directement au cimetière, une table t'attend chez Lucifer, j'ai réservé déjà pour toi. » Sawyer leva les yeux vers son père, puis à peine vivant chuchota. « Je ne suis pas...pas...homosexuel, je … » il toussa grossièrement « je ne suis pas une pédale. » Il se retourna et parti en laissant son fils tel quel. Par chance, une demi -heure après, Alex arriva et l'emmena aux urgences. ”

Après plusieurs analyses et deux semaines d'hospitalisation, les médecins ont déclaré le patient Sawyer Kane Peterson souffrant d'une dépression profonde, d'auto-destruction, instabilité psychologique qui pouvait déclencher des colères excessives. Le patient se voit dans la contrainte d'intégrer un établissement spécialisé, considéré dangereux pour la société, la prochaine étape étant la démence mentale.

REMARQUE : Le patient à reçu de multiples coups, une maltraitance confirmée par l'accompagnant du patient. Les marques et hématomes sont présents depuis plusieurs années ce qui provoquera des séquelles irréversibles l'empêchant de pratiquer des activités sportives, manque de concentration et perte de la mémoire à court terme. Le patient semble aussi se confronter à un obstacle psychologique, à étudier pendant les prochains mois.

Après quelques mois d'internement...

La psychologue de Sawyer le voyait deux fois par semaine, leur échanges était toujours instructif. « Mr. Peterson, nous avons déjà a plusieurs reprises abordé le sujet de votre sexualité. » « Ouais, j'sais vous voulez savoir si je suis gay. J'aime les femmes, heureusement pour vous, je sais que ça fait plusieurs mois que vous essayez de m'avoir dans votre lit de psy, mais non je suis désolé je ne mange pas de ce pain-là. » «Mr. Peterson, nous parlons plutôt d'une bisexualité. » «Je vous dis que mon truc c'est les vagins. » « Qu'est-ce qui selon vous, vous attire plus vers les femmes.» « Bah...elles sont belles, ce sont des filles quoi.. » « Je suis sûr que vous pouvez développer, n'ayez pas peur d'être jugé, ici personne ne le fera. Utilisez les adjectifs qu'il vous plaira. » « J'adore les filles aux cheveux longs, je trouve cela absolument..magnifique.. » Il y eut quelques secondes de battement avant que Sawyer lance un regard à son médecin comme pour lui demander la permission de continuer. Elle lui fit un geste qui répondait positivement à sa demande non orale. « J'adore leur façon de marcher quand elles sont gracieuses, j'aime les filles qui ne se maquille pas je trouve que ça leur donne un charme divin, les tâches de rousseurs c'est un détail qui a toute son importance. » La psychologue finissait de prendre des notes. « Et chez les hommes ? » « Putain, mais je vous dis que je n'aime pas les hommes ! » « Vous voyez ce qui est étonnant c'est qu'il n'y a rien de mal à trouver des hommes beaux et vous en faites une maladie. » « Mon père m'a éduqué comme ça. » « Mr. Peterson vous ne pourrez pas vous cacher éternellement derrière votre père, il y a quelques secondes vous m'avez ouvert un peu de votre cœur, mais vous ne voulez pas admettre qu'un homme puisse être beau à vos yeux. »


Pendant son internement, le jeune homme avait appris une  triste nouvelle. Il avait une autorisation de sortie tous les mois pour aller voir Alex, seulement cette fois-ci, elle ne serait pas nécessaire... les médecins avaient essayé de lui annoncer en douceur mais l'excès de colère du jeune homme était devenu incontrôlable, il s'était enfui du centre, hors de lui. Complètement désorienté, il devait faire un acte complètement insensé pour faire face à une telle nouvelle. Sa réaction première fut d'aller chez ses parents, une fois devant la porte il n'arrivait pas à toquer à la porte. Il se mit faiblement à pleurer, il pourrait faire ce qu'il voulait son meilleur ami ne lui reviendrait jamais. Une bonne heure passa quand il se décida à entrer avec fracas, prendre les clés de la voiture de son père et partir vers une destination de son choix. Il avait fréquenté plusieurs états, s'était trouvé plusieurs jobs pour pouvoir économiser de l'argent, pendant trois ans ce schéma se répéta jusqu'à ce qu'il s'arrête à Los Angeles, chez une tante qui prit soin de lui. Entre temps, Sawyer à changé, il s'est éprit de la drogue, de l'alcool, des soirées, des filles, surtout des filles. Il a pu économiser pour rentrer dans une école d'art, une école où il pourrait réaliser son rêve, réaliser et produire des vidéos. La raison principale de sa venue dans cette école ? Alan. Il lui en veut terriblement ne pas avoir su protéger la seule personne qui comptait à ses yeux, l'unique et seule personne. Seulement, quand il le voit son désir ardent revient à la charge, il ne peut pas lutter. Toutes les filles n'ont pas pu le guérir de sa folie...  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alan R. Wzyciski
He's all juiced up, he is a "top"
He's a mean gay.
Messages : 131

Date d'inscription : 08/12/2015

Âge : 23 ans

Emploi : Third Year screenwriting class at NYFA, RHPS Stage Actor at The Nuart, occasional Model. Bad Bitch. Professional Faggot.

Voir le profil de l'utilisateur

Ven 6 Mai - 13:19







Revenir en haut Aller en bas
avatar
Venus Von Sachsenheim
Forever bathing in your male tears
Messages : 26

Date d'inscription : 29/12/2015

Âge : 27 yo

Voir le profil de l'utilisateur

Ven 6 Mai - 14:08

bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 6 Mai - 14:40

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 6 Mai - 15:13

@Alan R. Wzyciski : Finalement, je suis venue quand même

@Hecate A. Vermeer : Mershiiiiiii

@Matt J. Goldwin : MERSHI MONSIEUR
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 6 Mai - 18:12

T'es beaaaaau . Bienvenue mon mignon, Tyra va avoir pas mal de de boulot avec toi mais eh, I can't waaaaiiiiit !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 22

Date d'inscription : 22/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Sam 7 Mai - 0:31

Bienvenue!  

Mais sache que je te hais (sans le savoir)


Did you stand there all alone ? Oh I cannot explain what's going down. I can see you standing next to me in and out, somewhere else right now. You sigh, look away... I can see it clear as day. Close your eyes, so afraid, hide behind that baby face
- Cage the elephant
Cigarette Daydreams
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Sam 7 Mai - 22:09

@Tyra A. Vermeer : On va avoir beaucoup de travail mademoiselle

@Charlie B.-Taylor : On s'aime pas bcp nn mais t'inquiète, on va s'aimer encore moins
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Sam 7 Mai - 22:26

Citation :
peut-être plus si je me remets bien dans la bain des rpg

Oh, toi aussi t'avais fait une pause du rpg ? J'ai craqué à cause d'Alan, entre autre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alan R. Wzyciski
He's all juiced up, he is a "top"
He's a mean gay.
Messages : 131

Date d'inscription : 08/12/2015

Âge : 23 ans

Emploi : Third Year screenwriting class at NYFA, RHPS Stage Actor at The Nuart, occasional Model. Bad Bitch. Professional Faggot.

Voir le profil de l'utilisateur

Sam 7 Mai - 22:29

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 8 Mai - 10:37

@Matt J. Goldwin : Oui, une très longue pause mais je suis revenue par mis les fous j'ai craqué pour le scéna d'Alan
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 8 Mai - 11:35

Bienvenue à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 9 Mai - 13:45

@Owen O'Ceallaigh : Merci
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alan R. Wzyciski
He's all juiced up, he is a "top"
He's a mean gay.
Messages : 131

Date d'inscription : 08/12/2015

Âge : 23 ans

Emploi : Third Year screenwriting class at NYFA, RHPS Stage Actor at The Nuart, occasional Model. Bad Bitch. Professional Faggot.

Voir le profil de l'utilisateur

Lun 9 Mai - 14:16


T'as juste oublié de dire dans quel groupe tu vas, mais sinon c'est top cool



T'es des nôtres broooo !

T'as fait le plus chiant - selon certains - donc respiiiiire. Détends tes petits doigts, flatte ton clavier et souffle, vraiment. Bon, pas trop quand même car t'as encore quelques petits trucs à faire, là, maintenant que t'es in :

Recenser ton avatar, comme ça il sera vraiment à toi, les autres ne pourront que baver dessus, et encore, si tu les y autorise. Et pense aussi à rencenser ton nom pour être sûr que t'aies pas de la parenté un peu trop éloignée dont t'as jamais entendu parler.

• Puis tu peux aussi te faire une belle fiche de liens pour y collectionner des potes, ou te créer un scénario à torturer. Ou encore aller nous décrire ton petit chez toi pour pouvoir aller t'y reposer, après. Tellement de choses s'offrent à toi.

• Oh, et OH, you know what ? TU PEUX FLOODER, NOW


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 9 Mai - 14:30

J'ai mis le groupe, OOOOOOPS! Merciiiiiii
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
WHEN THE DARKNESS IS HERE, HELL IS THE NEXT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MOC] Les MOCs de darkness(newcomer:E and hell furno v2)
» [Story] Into the darkness
» Romans Hell Dorado
» [Doom II] Hell Revealed II
» Figurines Hell Dorado

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WTFH :: archives :: Don't you remember? :: Fiches de présentation et fiches de liens-
Sauter vers: